Créer un site internet

Pour en finir.

46440311 2160273874290635 6965633035018436608 o

SYNOPSIS

Après 8 années d’internement psychiatrique à la clinique de Rodez, une commande est passée à Antonin Artaud: la création d’une émission radio originale à diffuser sur les ondes publiques françaises. Pour en finir avec le jugement de dieu est né. Pourtant, la veille de sa diffusion, le Directeur de la RDF censure sa création – jugée affreuse et immorale...

POUR EN FINIR. raconte un peu l’envers de cette émis- sion : Antonin est dans sa chambre, transformée pour l’occasion en laboratoire radiophonique, lieu de toutes les errances et de toutes les expérimentations. A l’exception de Madeline, son auxiliaire de vie, tous les amis d’Artaud l’encouragent à exciter ses folies et ses dou- leurs. Mais la paranoïa et les délires schizophréniques sont-ils réellement des formes d’art ? Et la souffrance d’un homme est-elle acceptable et recommandée si cet homme est un génie ?

FICHE SYNTHÉTIQUE

Texte | Antonin ARTAUD 
Textes additionnels| Florian PÂQUE
Mise en scène | Florian PÂQUE
Assistante | Sanda BOURENANE

Scénographie | Florian PÂQUE
Costumes | Sanda BOURENANE
Accessoires | Tiphaine CANAL, Christian PÂQUE
Créateur lumières | Florian PÂQUE
Régie | Sélène ASSAF


Jeu |Tiphaine CANAL (alternance), Sanda BOURENANE (alternance), Florian PÂQUE
Chant | Sélène ASSAF

LIRE NOTRE DOSSIER ARTISTIQUELIRE NOTRE DOSSIER ARTISTIQUE

PRIX

PRIX DU MEILLEUR SPECTACLE
Cérémonie des Jacques 2018 au Casino de Paris

FLORIAN PÂQUE
PRIX DU MEILLEUR ACTEUR

Cérémonie des Jacques 2018 au Casino de Paris

CRITIQUES

« Florian Pâque réussit, à travers son interprétation toute organique, à montrer la souffrance, tant physique que mentale, de l’homme Artaud, avec un corps "au bord de l’éruption volcanique. »
Ysé SOREL, Médiapart

« Apeuré, tremblant, tendant son corps à l’extrême, le comédien incarne la douleur d’Artaud avec une intensité fulgurante. »
Florence PONS, L'Œil d'Olivier

« L’idée, l’écriture, la mise en scène et le jeu sont justes, profonds, subtils et honnêtes. »
Sarah FRANCK, Arts-Chipel